Pour récapituler nos séance précédentes, nous avons a gauche un tube en plastique avec un capteur de souffle, qui, grâce à un traitement du signal, délivre du 0 ou 5V selon s’il détecte un souffle. Et à droite nous avons un oscillateur ramp et une série de filtre qui, sous une tension de 5V, sort un son à une certaine fréquence.

Après un petit raccordement de la sortie du comparateur à l’entrée de commande de l’oscillateur, nous obtenons un montage qui émet un son (si on peut appeler cela un son) quand on souffle dans un tube.

Vu comme ça, notre maquette semble être achevée. Il n’en est bien sûr rien pour plusieurs raison :

  • L’alimentation 5V de la maquette est délivré par un générateur de tension, ce qui oblige l’instrument à rester sur la table.
  • la partie oscillateur + filtre ne fonctionne pas une fois sondée sur plaque, il a fallu la laisser sur une plaque sans soudure.
  • nous n’avons que 3 notes à jouer, do, do dièse et ré dont 2 sont sur le même oscillateur (on peut passer de l’une à l’autre avec un potentiomètre), pour 2 tubes. Et en sortie nous ne pouvons écouter seulement une de ces 3 notes.
  • Le son en sortie qui ne ressemble pas du tout au son d’une flûte de pan.
  • Et d’autres petits problèmes, tel que des grésillements ou un pop quand on branche la sortie audio.

Malgré l’accomplissement de notre objectif principal, à savoir faire une note avec le souffle, notre projet est loin d’être aboutit.